Accéder au contenu

image/svg+xml Mes activités de recherche

image/svg+xml Mes publications

Articles

Cette section n'est pas encore remplie, mais elle le sera bientôt !

Contributions à des ouvrages collectifs

(À venir) "Printing the 'Tables of King Alfonso'" in José Chabás, Richard Kremer, Matthieu Husson (eds.), Alfonsine Astronomy: Studies and Sources 3. Turnhout: Brepols Ce chapitre explore les éditions imprimées des "Tables du Roi Alphonse", dans le cadre de l'ouvrage qui clôture le projet ERC dédié à l'étude de ces tables. Composé au xiv sur la base de matériaux antérieurs, cet ensemble de tables constitue le matériel privilégié par les astronomes de cette période pour effectuer la plupart des calculs qui leur sont utiles. Cet ensemble a été imprimé six fois entre 1483 et 1641. En étudiant ces différentes éditions, je tente de montrer que les "Tables du Roi Alphonse" ont évolué en tant qu'objet éditorial chaque fois qu'elles ont été manipulées par une nouvelle génération d'imprimeurs. Ces évolutions témoignent de réflexions vives sur la conception des modèles astronomiques qui contraste avec l'apparente stabilité des paramètres numériques exhibées par les tables.

Présentations en séminaire ou conférence

vendredi 29 mars 2024 (00:00-04:18) Enseignement instrumenté des mathématiques: le cas de Richard de Wallingford (ED623 - Journée doctorale 2024)

Résumé

Richard de Wallingford est un moine bénédictin anglais, notamment connu pour la construction d’une horloge astronomique pour l’église abbatiale de Saint Albans qu’il a dirigée de 1327-8 à 1336. Si cette horloge est aujourd’hui disparue, de nombreux écrits de la main de son concepteur nous sont parvenus au sein de divers manuscrits. Une édition critique des œuvres complètes de Richard de Wallingford a été réalisée en 1976 par John David North, avec la collation d’une vingtaine de manuscrits pour chacun des six traités attribués avec certitude à cet auteur. Ces traités, rédigés pour la plupart lorsque notre prêtre enseignait à la faculté des Arts d’Oxford (1317-1327), donnent des instructions pour construire et utiliser divers instruments dédiés à la résolution de problèmes mathématiques et astrologiques complexes. Au travers de l’étude de certains de ces textes et des manuscrits qui les contiennent, l’objectif de cette présentation est de comprendre le rôle joué par ces instruments dans l’enseignement des mathématiques dans une université du \textsc{xiv}e siècle.

Le diaporama de la présentation peut être téléchargé via ce lien.

mercredi 13 mars 2024 (09:30-10:00) Softwares and String Figures (Approches historiques, philosophiques et anthropologiques du nombre, de la mesure et de la mesurabilité)

Résumé

Au moins depuis la cinquième édition de Mathematical Recreations and Essays de William Rouse Ball en 1911, la pratique des jeux de ficelles a été étudiée comme une forme d'activité mathématique. Pour analyser cette pratique, on peut identifier le jeu à l'exécution d'une séquence discrète d'opérations, chacune ayant pour effet de transformer la configuration de la ficelle. Écrire la séquence d'instructions correspondant à ces opérations nous permet ainsi de définir un programme ou une routine du jeu de ficelle. Au travers de l'exemple de différentes routines permettant de produire une même figure de "chouette", cette communication discutera de l'apport d'une telle description des jeux de ficelles par leurs programmes.

Le diaporama de la présentation peut être téléchargé via ce lien.

Vous pouvez également trouver le texte de la présentation (en anglais) ici.

image/svg+xml Les séminaires, colloques et autres activités que j'organise

Lecture de textes mathématiques anciens (Sphere)

Ce séminaire s’articule autour d’une présentation d’une source primaire et des problèmes qu’elle soulève, suivie d’une lecture de cette source éditée et traduite. Une séance peut durer jusqu’à 3h, et est conduite par des chercheur(e)s confirmé(e)s, des doctorant(e)s, voire des étudiant(e)s en master. La langue de travail est suivant les cas en français ou en anglais.

Programme  du séminaire

jeudi 19 octobre 2023 (14:00-17:00) Leila Hamouda, What's new in al-Fārisī's work concerning the multiplication of two numbers compared to his predecessors?

Affiche

jeudi 16 novembre 2023 (14:00-15:30) Catherine Ledésert, Nicole Oresme, De commensurabilitate. Commensurabilité, incommensurabilité dans le traitement mathématique du mouvement circulaire

affiche du séminaire

jeudi 21 décembre 2023 (14:00-17:00) Carole Hofstetter, Numbers in superparticular and superpatient ratios: Readings on Nichomachus of Gerasa from the late Antiquite period

Affiche du séminaire

jeudi 18 janvier 2024 (14:00-17:00) Satyanad Kichenassamy, The derivation of the diagonal of an oblong in Baudhāyana's Śulvasūtra

Affiche du séminaire

jeudi 7 mars 2024 (14:00-17:00) , Reading a practical geometric textbook for a Machu emperor: Jihe Yuanben, the Chinese translation of Ignance-Gaston Paradies's Elements de géométrie

Affiche du séminaire

Journée doctorale 2024 (ED623)

La journée doctorale de l'ED623 permet aux doctorantes, doctorants et jeunes docteur-es de l'école doctorale de présenter leurs recherches, leurs questions, leurs méthodes, au cours d'une journée conviviale rassemblant les membres des différents laboratoires impliqués dans l'école doctorale.

vendredi 29 mars 2024 (00:00-04:18) Clément Cartier, Enseignement instrumenté des mathématiques: le cas de Richard de Wallingford

Résumé

Richard de Wallingford est un moine bénédictin anglais, notamment connu pour la construction d’une horloge astronomique pour l’église abbatiale de Saint Albans qu’il a dirigée de 1327-8 à 1336. Si cette horloge est aujourd’hui disparue, de nombreux écrits de la main de son concepteur nous sont parvenus au sein de divers manuscrits. Une édition critique des œuvres complètes de Richard de Wallingford a été réalisée en 1976 par John David North, avec la collation d’une vingtaine de manuscrits pour chacun des six traités attribués avec certitude à cet auteur. Ces traités, rédigés pour la plupart lorsque notre prêtre enseignait à la faculté des Arts d’Oxford (1317-1327), donnent des instructions pour construire et utiliser divers instruments dédiés à la résolution de problèmes mathématiques et astrologiques complexes. Au travers de l’étude de certains de ces textes et des manuscrits qui les contiennent, l’objectif de cette présentation est de comprendre le rôle joué par ces instruments dans l’enseignement des mathématiques dans une université du \textsc{xiv}e siècle.

Le diaporama de la présentation peut être téléchargé via ce lien.

image/svg+xml Projets collectifs